L'ÉQUIPE

Sherry Young

Chef de Projet

Sherry a commencé en France avec une Licence en Biologie-Ecologie à l'Université de Nantes (Interview). Elle a ensuite fait une maitrise en écologie terrestre en Suède avec une spécialité en écosystèmes boréaux et arctiques (Interview). Après plusieurs projets de recherche étudiants mettant l'accent sur les interactions et les changements phénologiques chez les plantes-mammifères (Publication), elle a rejoint le Snow Leopard Trust (SLT) en 2018 pendant un an pour participer à la mise en place de pièges photographiques et à la sensibilisation du grand public via des conférences au Kirghizistan, en Europe et en Amérique centrale (Presse Océan, Ouest France). Sherry a profité de cette période pour construire un projet de recherche basé sur la résilience des écosystèmes montagnards et la conservation de la panthère des neiges au Kirghizistan. Elle est maintenant inscrite à la Simon Fraser University à Vancouver, Canada, où elle est basée et attend patiemment l'ouverture des frontières pour pouvoir retourner sur le terrain au Kirghizistan.

Sherry fait partie des plateformes Soapbox Science et 1MWIS qui promeuvent les femmes scientifiques et leur recherche. Elle est aussi investie dans les comités anti-harcèlement, santé et sécurité (THSC) et solidarité/justice sociale (SSJC) du Syndicat du Personnel de Soutien Pédagogique (TSSU) de l'Université.

Elle peut être contactée à sherry_young@sfu.ca


Licence, Université de Nantes, France
Master, Université d'Umeå, Suède
Doctorat, Simon Fraser University, Canada


Pose de pièges photos dans les montagnes de l'Ala-Too ©Antonin Lechat


Dr. David Hik

Project Supervisor


David est professeur d'écologie et doyen associé (académique) de la Faculté des Sciences de l'Université Simon Fraser. Ses recherches portent sur l'étude de la structure et des dynamiques des populations végétales et animales ainsi que leurs interactions. Il travaille principalement dans les environnements montagneux, nordiques et arides, où l'hétérogénéité du paysage, le changement climatique et la variabilité saisonnière ont une forte influence sur les processus écologiques. Grâce à une variété d'observations et d'études expérimentales à long terme et/ou à grande échelle, son travail a contribué à une nouvelle compréhension des conséquences écologiques du réchauffement climatique; l'élaboration de stratégies de conservation de la biodiversité; et les possibilités de maintenir et de restaurer les écosystèmes perturbés. Une grande partie du travail à long terme de David se concentre dans le sud-ouest du Yukon et se fait de plus en plus en collaboration avec d'autres partenaires universitaires, gouvernementaux et des Premières nations. D'autres travaux en Alberta et en Colombie-Britannique portent sur la résilience des mouflons d'Amérique, des chèvres de montagne et des habitats de haute montagne dans les Rocheuses. À l'échelle internationale, il maintient un certain nombre d'initiatives de recherche et d'enseignement en collaboration avec des collègues en Islande, au Costa Rica et au-delà. Un second domaine de recherche est axé sur l'interface science-politique, l'application des connaissances, l'Open Science et la résilience des systèmes socio-environnementaux.

Auparavant, il a été titulaire de la Chaire Canadienne de recherche en écologie nordique à l'Université d'Alberta, directeur exécutif du Secrétariat Canadien de l'Année Polaire Internationale et Président du comité International des Sciences Arctiques. David est un Fellow de la Société Royale Canadienne de Géographie (RCGS) et le titulaire de la Martin Bergmann Médaille d'Excellence en Leadership Arctique et Scientifique. En 2017 il a co-créé un nouveau et important cours en ligne; "Mountains 101", qui est actuellement en première position des MOOC en sciences environnementales dans le monde.

Il peut être contacté à dhik@sfu.ca



Licence, Queen's University, Canada
Master, University of Toronto, Canada
Doctorat, University of British Columbia







 .